La Place de Jamaa El Fna

Cœur de la ville, site emblématique par excellence, la place Jemaa El Fna a été reconnu comme faisant partie du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1985. Avec une histoire aussi riche et colorée que celle de la ville elle-même, Jemma El Fna attire des visiteurs venant des quatre coins du monde qui viennent prendre part à son ambiance envoûtante, surtout au crépuscule lorsque charmeurs de serpents, conteurs et danseurs rivalisent d’ingéniosité au son d’instruments traditionnels. Un endroit fabuleux où shopping et mets exotiques se côtoient et où la ville se célèbre tous les soirs.  Jemaa El Fna est l'expérience Marrakchi par excellence.

La Mosquée de la Koutoubia

Achevé à la fin du 12ème siècle, son minaret culmine à 77 mètres et se situe près de l'entrée de la place Jemaa El Fna. La Koutoubia agi comme point de repère et s’érige en gardienne de la ville. Un monument impressionnant autant de près qu’à plusieurs kilomètres à partir du boulevard Mohammed V où on peut l’apercevoir avec les montagnes de l'Atlas en toile de fond. Le site et les jardins qui l’entourent valent absolument une visite, particulièrement lors d’un coucher de soleil lorsque la Koutoubia s’illumine et prend un éclat magique.

Jardin Majorelle

Conçu par l’artiste français Jacques Majorelle dans les années 20 est ouvert au public depuis 1947, ce jardin botanique de douze acres accueille une importante collection de cactus, plusieurs fontaines et plus de quinze espèces d'oiseaux indigènes à l'Afrique du Nord. Acheté en 1980 par le couturier français Yves Saint-Laurent, le jardin abrite également le Musée d'art islamique de Marrakech. Le site est aussi célèbre pour l'utilisation d’un type particulier de bleu d’outremer sur ​​ses bâtiments, maintenant connus sous le nom de bleu Majorelle.

Le Musée de Marrakech

Situé dans le centre de la médina, près de la medersa Ben Youssef, le musée est logé dans un palais construit au 19ème siècle. Il est en opération depuis 1997 et présente à la fois art contemporain et art traditionnel marocain. De plus, le musée possède une belle sélection de livres historiques, pièces de monnaie rares et des poteries représentant divers courants culturels. Le bâtiment lui-même est riche en travail décoratif et le musée est devenu en peu de temps l’une des attractions les plus populaires de Marrakech.

Palais Bahia

Situé à proximité du quartier Mellah, le Palais Bahia ne cesse d’impressionner les visiteurs avec ses jardins et la qualité de sa construction que l’on retrouve dans tous les détails. Ayant necessité sept ans de travail, des centaines de maitres-artisans, certains venants de très loin, le palais est à la hauteur de son nom, ‘brillance’ en arabe, avec ses riches cours intérieurs et ses appartements privés aux décors divers. Dans une ville et un pays où l’on retrouve de nombreux palais, le palais Bahia est réputé comme étant l'un des plus beaux.

La Medersa Ben Youssef

La medersa Ben Youssef est une école coranique ouverte au public depuis 1982. Créée au cours du 14ème siècle, elle fut l'une des plus importantes institutions religieuses en Afrique du Nord et pouvait accueillir jusqu'à 900 étudiants. Situé dans le centre de la médina, à côté de la mosquée Ben Youssef, sa cour comporte plusieurs motifs géométriques et inscriptions sculptées sur bois de cèdre, stuc ou marbre. Un site qui mérite une visite pour la richesse de ses détails architecturaux et sa sérénité.

Les Tombeaux Saadiens

Construits au 16ème siècle, redécouvert lors de recherches archéologiques en 1917, les tombeaux Saadiens ont constitué un mausolée pour les rois de la dynastie Saadi et les membres de leur famille. Situé à quelques minutes de marche de Bab Agnou, les tombeaux se trouvent tout près de la mosquée El Mansour. Entouré d'un jardin, les tombeaux Saadiens sont un bel exemple de l'architecture islamique, ainsi que de la maitrise de la calligraphie et des motifs géométriques complexes sculptés dans le bois, le marbre et stuc.

Le Palais El Badii

Le palais El Badii a été construit à grands frais durant la dernière partie du 16ème siècle par un roi Saadien pour célébrer sa victoire sur les Portugais. Il a été vidé de la plupart de ses matériaux et de sa magnificence 200 ans plus tard par le sultan Moulay Ismail afin de construire sa nouvelle ville impériale, Meknès. Aujourd'hui, même si seuls ses murs subsistent, des milliers de personnes, chaque année découvrent ses ruines et se prennent à imaginer ce que ce doit être le palais durant sa gloire avec ses 350 pièces.

COPYRIGHT © 2014 Premium Keys
Texts By : MFPICARD Réalisation : Privilegia