• Origines de Marrakech


    Au commencement... 

    A la fin du premier millénaire, la région où se trouve maintenant Marrakech n'était qu'une étendue de terrain plat situé dans une région habitée par des Berbères depuis la période néolithique. Avant la création de la ville, "la vie urbaine” avait lieu à quelque 30 kilomètres dans la bourgarde d'Aghmat près de la vallée de l'Ourika. Alors un centre régional important le long de la route trans-saharienne, Aghmat était loin d’être à la hauteur de Fès, considérée “l'Athènes de l'Afrique” et première ville impériale du Maroc. Fès était resté sans rivaux depuis sa fondation en 789 AD, mais les choses étaient sur le point de changer.


     

    Conquête 

    Au milieu du 11ème siècle, inspiré par Ibn Yasin, converti stricte et prédicateur féroce, des Berbères nomades de la tribu Lamtuna sont partis des confins du désert du Sahara pour accomplir leur vision de conquête. Après de nombreuses batailles qui les conduisirent hors de la Mauritanie, ils établirent leur suprématie sur le sud du Maroc en prenant le contrôle d'Aghmat en 1o58. Connu sous le nom d’Almoravides ou “les hommes voilés” (al-mulathimun) et dirigés par l'émir Abu Bakr Ibn Omar, ces redoutables combattants du désert ne profitèrent pas longtemps de l’hospitalité de leur nouvelle conquête. Son manque de perspectives ouvertes et son exiguité ont incité l'Emir à rechercher un meilleur emplacement. Malgré tout, durant son séjour à Aghmat, il trouva le temps d’épouser "la belle Zineb" (telle que la décrit Ernest Mercier*), une riche veuve qui apporta à Abu Bakr une fortune considérable. 

    Représentation possible de l'almoravide Général Abou Bakr Ibn Omar à dos de chameau avec un fouet de cordes nouées

    Terre de Dieu 

    Il y a un désaccord quant à la date de fondation de Marrakech, un mot dérivé du berbère "Murakush" ou "Marrakush" qui signifie pays ou terre de Dieu. Pour l'historien Khaldoun c'est 1062, pour d'autres c'est l’année 1070 qui correspond à la construction du premier bâtiment de pierre. Ce qui est certain, c'est que les premiers Marrakchis ont commencé à installer leurs tentes au début de la décennie à quelques kilomètres au sud de la rivière Tensiff. En plantant des palmiers dattiers (encore rare dans cette contrée), ils donnaient déjà à l’endroit une touche saharienne très contrastante avec la verdure de la vallée de l'Ourika. Le site présentait des avantages stratégiques; les montagnes forment une barrière naturelle et les hectares de plaine qui s’étendaient dans toutes les directions minimisaient le risque d'embuscades ou d’attaques surprises. 


    Une affaire de famille 

    Avant que Abu Bakr Ibn Omar puisse s'installer dans sa nouvelle capitale, il a été rappelé vers son désert natal pour réprimer un soulèvement. Voulant épargner sa bien-aimée Zineb des dangers et de l'inconfort de la vie dans le Sahara, il s’arrangea pour la marier avec son cousin, Youssef Ibn Tachfin, cousin à qui il avait délégué le pouvoir en son absence. Une décision qu’Abu Bakr regretta amèrement plus tard. Le nouvel émir, Youssef Ibn Tachfin devint le véritable fondateur de Marrakech et était, selon toutes les sources, une personne remarquable autant pour ses exploits que pour ses qualités personnelles si l’on en croit cette description de l’auteur Kartas: “Teint brun, taille moyenne, maigre, peu de barbe, voix douce, yeux noirs, nez aquilin, mèche de Mahomet retombant sur le bout de l’oreille, sourcils joints l’un à l’autre, cheveux crépus. Il était courageux, résolu, imposant, actif, généreux, bienfaisant; il dédaignait les plaisirs du monde; austère, juste et saint, il fut modeste jusque dans ses vêtements, il ne porta jamais que de la laine à l’exclusion de toute autre étoffe ; il se nourrissait d’orge, de viande et de lait de chameau, et se tint strictement à cette nourriture jusqu’à sa mort.”** 

    Youssef Ibn Tachfine


    De quelques tentes à un empire 

    Que Marrakech ne soit pas beaucoup plus qu’un camp militaire durant ses premières années d’existence n’a rien de surprenant. Au-delà des première habitations en briques grossières de couleur rougeâtre (d’où l’appellation Marrakush al-Hamra, Marrakech la Rouge), le focus était complètement dirigé vers les guerres de conquête successives. Aghmat demeura le centre commercial de facto de la région pendant quelques décennies tandis que Marrakech devenait le centre politique et administratif d’un empire. Très tôt, Ibn Tachfin s’élança vers Fès et finit par unir pour la première fois tout le territoire qui constitue aujourd'hui le Maroc. Au moment de sa mort en 1106, moins de cinquante ans après la fondation de Marrakech, l'empire des Almoravides s'étendait du Sénégal à Lisbonne et à l'est jusqu’à Alger et comprenait tout le sud de l'Espagne. 

    Pièce d'or Almoravide

    * Ernest Mercier: Histoire de l'Afrique septentrionale 
    ** Roudh el-Kartas: Histoire des Souverains du Maghreb (Espagne et Maroc) et Annales de Fès.


    By M.F.Picard

    Commentaires (0)

    Tous les champs sont obligatoires
COPYRIGHT © 2014 Premium Keys
Texts By : MFPICARD Réalisation : Privilegia